L’IMPORTANCE DE LA GESTION DES RISQUES BANCAIRES

L’IMPORTANCE DE LA GESTION DES RISQUES BANCAIRES

29 octobre 2020 Non Par dossierdesurendettement

 

La banque prend un énorme risque dans son activité. Cependant, la gestion des risques au sein de l’entreprise est nécessaire pour éviter les pertes.

 

Les différents risques des banques

Il y a nombreux types de risques possibles dans l’activité bancaire. Le risque de crédit est la possibilité du non-remboursement d’un prêt effectué par un particulier ou une entreprise. Le risque de marché, c’est la position de la banque par rapport à l’évolution des taux de change, le changement des taux d’intérêt, une hausse de la devise ou différentes obligations. Le risque de liquidité peut entrainer la faillite de l’entreprise si elle n’arrive pas à faire une vente de produit bancaire ou un placement financier à un bon prix, dans une durée déterminée. Les risques opérationnels concernent les fautes qui peuvent être commises dans les procédures lors d’une activité bancaire en cours. Cependant, il est dans l’intérêt de la banque de qualifier des personnes professionnelles pour maîtriser ces risques et pour pouvoir se protéger.

 

Comment gérer les risques bancaires ?

La gestion des risques est indispensable pour les institutions financières telles que les banques. Chaque banque possède une stratégie pour sa propre sécurité, mais aussi pour sa crédibilité vis-à-vis des clients. Elles sont dans l’obligation de prévoir en avance les possibilités de risques pour mieux se tenir en garde des obstacles éventuels. Il faut favoriser l’étude de cas sur chaque prêt et la situation du bénéficiaire ainsi que sa capacité d’emprunt avant d’arriver à un aboutissement. C’est essentiel de faire une supervision à tous les niveaux dans le secteur de la banque. L’audit interne est un moyen efficace pour le bon fonctionnement de l’entreprise.   

 

Toutes banques sont engagées dans la prise de risque. La gestion de ces risques est indispensable pour éviter les faillites. Cependant,  il faut faire préalablement une étude sur l’aptitude de l’emprunteur à effectuer un prêt.